Septembre : les cartables sont de retour, et à l’intérieur, cahiers et trousses se disputent la vedette avec les jeux et les jouets indispensables à tout écolier. Car la cour de récré c’est l’arène préférée pour déployer ses nouveaux effets. Toupies déchaînées et Pokémon disputent la vedette aux classiques cartes à collectionner ou cordes à sauter. Mais quels sont vraiment les meilleurs jeux pour la récré ? Tour d’horizon de ces classiques parfois oubliés, des tendances qui font la part belle au tout plastique made in China. Entre nostalgie et prise de conscience, réflexions sur les vrais BONS jeux de cour de récré. 

Les jeux de récréation : souvenirs d’enfance, vintage le retour

Ne boudons pas notre plaisir et offrons-nous un petit retour en enfance. Vous souvenez-vous de vos cartes des Crados, des ballons Jump jumpers, des Skip it qui nous entaillaient les tibias ou de votre Tamagotchi pour les plus jeunes d’entre nous ? Vous avez la nostalgie des Totoches et autres Babies ?

Cartes à collectionner, Pokemon, Crados, Joueurs Panini, des cartes qui font recette depuis toujours

A Modène on ne fabrique pas que du vinaigre balsamique … on produit également les fameuses cartes Panini. Lancées par deux frères marchands de journaux sur le principe des cadeaux Bonux dans les années 60. Tout commence avec les photos de footballers à collectionner. L’arrivée des images autocollantes dans les années 70 révolutionne le marché qui s’internationalise. Les pochettes sont aléatoirement composées, les albums se multiplient selon les marchés. Et au milieu des années 90 la firme Panini est rachetée par Marvel. En 2010, lors de la Coupe du Monde de Football, il se vendait 5 à 6 milliards de vignettes Panini par an dans le monde. Dont 150 millions en France. De très sérieux mathématiciens se sont penchés sur les chances de terminer un album … la conclusion est qu’il faut en moyenne acheter 900 paquets et dépenser près de 600 euros… édifiant non ?

Venues des Etats-Unis, les cartes des Crados à l’effigie de l’attrayant Matthieu de  Dégeu ont été introduites en France au début des années 90. Leur succès, fondé sur le jeu de mot des appellations de chaque petit diplômé, tous plus sales, répugnants et diversement suintants et dégoulinants alimentés par  force dessinateurs et directeur artistiques de haut vol. Rapidement bannies de nombreuses écoles par les enseignants, ces cartes ont gardé dans nos mémoires une image d’objet du désir. Je repense encore avec la larme à l’oeil à Arlette Squeltte et Sandrine Sanguine mes copines de récré…

Nous, parents nés dans les années 80, n’avons été que partiellement touchés par le phénomène des cartes Pokémon. Produits dérivés issus du succès du jeu vidéo lancé par Nintendo au Japon au milieu des années 90, ces cartes à collectionner ont très vite été vendues à l’international. Pour accompagner et parfois même précéder le lancement du jeu vidéo. Depuis lors les fans et collectionneurs sont restés fidèles. En 2019 un album complet se serait vendu près de 100000 dollars aux enchères… de quoi se motiver pour fouiller son grenier au cas où…

Totoches, Babies, POGs, mains collantes et Puces rebondissantes : les gadgets girly régressifs

Vous étiez doués pour retourner les POG avec votre Kini ? Avouez que ce mot résonne … Issu des capuchons bouteilles de boisson de jus de fruit ces petites rondelles de carton ont envahi les cours d’école à la fin des années 90. Elles  ont été maintes fois réinvesties depuis par différentes marques et licences. Avec cependant moins d’engouement depuis lors.

Vendus dans leur pochette rayée ornée d’un gros bébé joufflu et rieur, les Babies ont été lancés au tout début des années 90. Réalistes et de couleur chair au départ, les positions et couleurs se sont rapidement multipliés … il me semble bien me souvenir en avoir eu un rose à paillettes ou phosphorescent… quelle gloire !

Les puces sauteuses aussi étaient objets de désir. Multicolores et fines ou épaisses et noires, c’était à celle qui bondirait le plus haut… mais je les regardais avec une certaine appréhension depuis que l’on m’avait raconté qu’il fallait absolument éviter de se les coller sur l’oeil pour jouer au pirate…

Jouer à la récréation pour mieux apprendre en classe ?

Maintenant vous avez tous la larme à l’œil en vous souvenant de vos jeunes années ? Avouez que vous frisez également l’écœurement … Quelle quantité de plastique, de jouets qui se brisaient à la première occasion et qui ont tous terminé à la poubelle au bout de quelques semaines ou de quelques mois. Démembrés, out of fashion, ou égarés. Drames d’enfants, mais surtout source de pollution, symptômes d’un mode de consommation effréné. Avons-nous vraiment encore envie de soumettre nos enfants au ballet incessant de ces modes ? Au prétexte que les pauvres petits veulent tant faire comme les autres ? Pour ne pas qu’ils soient exclus ? N’est-il pas envisageable d’essayer de leur apprendre à résister à ces engouements soudains, orchestrés par les industriels du jouet ? Céder à quelques modes mais s’épargner les plus éphémères et ouvertement commerciales.

Attention ne vous méprenez pas. Nous ne sommes pas hostiles aux jeux de cours de récréation pour autant. Jouer est une autre forme d’apprentissage. Et notamment jouer à plusieurs. A l’école,  c’est aussi une nécessité physiologique, nous en sommes convaincues. De Daniel Pennac à Nietzsche, relisez vos classiques sur l’éducation et l’enfant.

Jouer est un délassement de l’esprit, c’est l’esprit qui s’amuse mais qui s’exerce. Ce n’est pas perdre son temps, c’est apprendre autrement. Jouer c’est socialiser, canaliser ses passions, différer son plaisir, formuler ses rêves. Lors qu’on s’est bien dépensé à la récréation, on rentre en classe serein et calme. Bref les vertus du jeu et de la récréation ne sont plus à démontrer… et ce ne sont pas les fils et filles d’enseignants que nous sommes qui diront le contraire !

Jouets d’antan, jeux d’aujourd’hui ? Quels jouets dans les cours de récré en 2020 ?

Notre petit retour sur les jeux de cours de récréation des années 80, outre un petite pause de fraîcheur, nous a convaincues d’une chose. Certains jeux sont indémodables, ils quittent les cours de récréation pour mieux y revenir quelques années plus tard : pas une enfance sans élastique, sans corde à sauter ou sans jeu de la ficelle… En revanche, je n’ose pas imaginer la tête de mes enfants face à une totoche vert fluo … ma préférée à l’époque, ou une carte des Crados bien gratinée … Elles seraient perplexes voire goguenardes.

Or, si nous ouvrons les cartables de nos enfants en cette rentrée scolaire qu’allons-nous y trouver ? Les hand-spinners sont tous déjà brisés et partis aux ordures… alors que nous réserve ce cru 2019-2020 ?

Parents, nous nous posons cette question avec amusement et un rien de dégoût. Mais pour les industriels du secteur des jouets l’enjeu est de taille. En effet, les modes de cours de récréation et les jouets afférents représentent près de 6% des ventes de jouets en valeur dans les enseignes spécialisées… alors c’est à qui sortira la meilleure nouveauté et à qui en fera durer la mode le plus longtemps possible. Chaque rentrée scolaire est une course à la séduction à coup de publicités, de dessins animés plus ou moins prétexte à des produits dérivés tous moins écolos les uns que les autres.

Notre conseil : privilégiez les jeux qui ont une chance de survivre aux grandes vacances : élastique, billes, cordes à sauter … Découvrez nos marques préférées.

Jouets de cour de récréation : quelle alternative au plastique ? Nos marques préférées

Les jeux  de poche Marc Vidal

Inspirés des jeux de toujours, avec un petit look vintage, cette marque a multiplié les petits sets de jeux qui se glissent dans la poche. Peu onéreux, les jeux de cours de récréation Marc Vidal font des lots parfaits pour des anniversaires notamment. On y trouve par exemple des jeux de carte pour jouer à la ficelle, aux charades ou aux ombres chinoises… des osselets, des sifflets, des grenouilles sauteuses …

Les coffrets de billes Bille&Co

Cela faisait longtemps que les billes faisaient triste mine. Vendues en filet aux caisses des supermarchés, elles avaient perdu toutes leurs belles couleurs au profit de billes industrielles bien ternes. C’était sans compter cette petite marque française qui a remis au goût du jour ces petites sphères de verre. Les billes Bille&Co sont fabriquées au Mexique par les spécialistes du genre. Elles ont des couleurs chatoyantes et de petites irrégularité de surface qui font tout leur charme. Les coffrets assemblés et designés en France sont tout simplement superbes. Il en existe sur plusieurs thèmes à collectionner sans modération !

Wanted : corde à sauter

On recherche toujours en revanche le bon fabriquant de cordes à sauter… impossible depuis des années de retrouver les cordes à sauter de notre enfance tout à a fois belles et solides. Il faut des poignées en bois massif qui tiennent bien dans la main, une corde en coton naturel souple et dense pour bien tourner… Avis aux parents si vous retrouvez ces petits trésors d’enfance faites-les nous connaître !

Les cours de récréation autour du globe, avec quoi joue-t-on ailleurs ? Et chez nous comment s’en inspirer ?

Lorsqu’on fait un tour d’horizon des jeux d’enfants dans les cours de récréation on retrouve toujours beaucoup de jeux d’adresse et de patience. 

Aviez-vous lu notre article sur les jeux de cours Japonais ? Non, il n’y a pas que les jeux vidéos au Pays du soleil levant ! Pourquoi ne pas offrir à votre enfant un kendama ce bilboquet japonais ? En espérant qu’il deviendra un as comme sur cette vidéo

En Russie, mes filles passaient leurs récréations à jouer au glacier en mangeant de la neige et en suçant des stalactites … je comprends mieux pourquoi elles avaient si souvent mal au ventre ! … mais leur jeu favori au cœur de l’hiver c’était d’aller se blottir dans l’igloo construit avec les parents au centre de la cour.

Nous avions échangé il y a peu également avec un jeune adulte d’origine Angolaise… c’est avec émotion qu’il nous racontait comment ses copains et lui avaient créé une fausse télévision à partir d’objets récupérés pour animer les heures de récréation…

L’up-cycling est inhérent aux jeux d’enfants. C’est en partant de ce constat que des éducateurs ont lancé deux projets qui nous semblent très inspirants pour nos cours de récréation. Découvrez notamment le projet de la Boite à jouer. Ou dans un esprit similaire la Ludimalle. Il s’agit de mettre à disposition des enfants des objets recyclés. Tubes, pneus, planches, filets … Chaque objet donné est vérifié, puis introduit dans une réserve dans laquelle les enfants viennent piocher à chaque récréation pour des jeux toujours renouvelés.

A vous de jouer maintenant ! Quel serait le jouet de cour de récréation parfait selon vous ?

Vous êtes arrivés au bout de cet article … Bravo ! Maintenant nous espérons que vous ferez des choix un peu plus éco responsables et éclairés pour remplir les trousses à jouets de vos enfants cette année… Et pourquoi pas en inventer un carrément ?

Vous connaissez le brief ! Un bon jouet de cour de récréation doit :

  • tenir dans la poche,
  • se collectionner ou s’échanger
  • être solide
  • le jeu doit être relativement simple et rapide
  • peu onéreux pour que les enfants puissent se l’acheter avec leur argent de poche
  • encourager la compétition et ou l’imagination …

Alors des idées ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez le meilleur des papas !

Finis les achats de dernière minute à l'aéroport ! Abonnez-vous à notre SOUFFLEUR DE CADEAUX.

Des idées de jouets WAHOU à ramener de votre prochain business trip. 

Vos enfants vont vous dire MERCI ! 

BIENVENUE A BORD ! Découvrez nos jouets beaux et écolos