Le toy van dans les rues de londres

Le Toy Van, tout un monde de douceur

Des garages, des maisons de poupées, des cars londoniens, des chevaliers en bois et toute une gamme pour jouer à la marchande et préparer de bons petits plats. Voilà Le Toy Van. Aujourd’hui, on avait envie de vous parler de cette petite marque de jouets en bois, ecofriendly.

Du bois, du bleu givré, du rouge vermillon … vous êtes devant un jouet Le Toy Van

Si, comme nous, vous avez le goût des jouets de qualité, vous avez très probablement déjà croisé les produits du Toy Van. Si ce n’était pas le cas, ce sera désormais chose faite. Le Toy Van, c’est d’abord un univers de couleurs : du rouge vermillon et du bleu givré, du jaune paille et du rose pastel. Un ADN coloré intelligent, propre à séduire les parents qui ne veulent pas défigurer la chambre de leurs enfants avec des pièces aux couleurs criardes.  Des tonalités élégantes, douces et gaies. Un choix de couleurs  qui vise également à rendre les gammes relativement unisexes. Un pas pour sortir enfin de l’insupportable division entre les jouets pour filles et les jouets pour garçons…

Jouets de rêve combinés à des accessoires intelligents pour plusieurs années de jeu en perspective

L’autre particularité du Toy Van : les grosses pièces sont toujours associées à de petits accessoires. Vous pouvez ainsi constituer des sets de jeu au fur et à mesure que les Noëls et les anniversaires se succèdent.  Acheter la cuisine ci-dessous. Puis, la compléter avec les fruits et les légumes en bois, le set petit-déjeuner ou l’adorable œuf / mouillettes. Ou encore, offrir le Mike’s Auto garage, notre favori.  Puis les véhicules londoniens, ou new-yorkais…  Un bon moyen d’entretenir l’intérêt et l’envie des enfants pour un même jouet sur plusieurs années.

Cuisine Le Toy Van Honey Bake bleu et rouge

Un jour un ingénieur … s’est mis à fabriquer une maison de poupées

C’était il y a 25 ans. Georges Le Van, un normand installé à Londres, décide de donner un coup de main à ses voisins. Ces derniers veulent construire une petite extension à leur maison. Cependant, ils ont du mal à visualiser ce que leur propose l’architecte sur les plans. Georges décide de leur faire une petite maquette en 3D. Pour plus de réalisme, il veut meubler la petite maison qu’il a construite en bois et en carton. Il cherche notamment des colombages.

C’est en faisant le tour des magasins spécialisés en maison de poupées qu’une évidence lui saute aux yeux. Au milieu des années 90 en Angleterre, il n’y a plus d’offre de maisons de poupées pour enfants.

Il n’existe que des jouets d’adultes luxueux, vieillots et un peu effrayants. Il réalise alors son premier prototype. Et c’est ainsi qu’un papa de garçons se lance dans les maisons de poupées !

Des jouets en bois d’hévéa recyclé

C’est alors le début de l’aventure industrielle que l’on vous a désormais souvent décrite dans nos articles. De la première maison, rouge et bleue, à la nouvelle Palace Doll House… le processus de mise en place a été long. Dessins, première fabrication, épures diverses pour simplifier le jeu et le design tout en contrôlant les coûts. Recherche d’usines sachant travailler de petites pièces en bois. Et toujours la recherche de fabriquants éco-responsables.

maison de poupee le toy van

Aujourd’hui, les produit Le Toy Van sont fabriqués en Indonésie avec du bois d’hévéa, rebut de l’industrie du caoutchouc. Conformément au label SICS Sucofindo Timber Legality chaque arbre coupé est remplacé par trois plans de nouvelles pousses. Les petits détails peints sont finis à la main. Les pièces de petite taille sont teintes dans la masse avec de la peinture à l’eau, principalement pour la gamme bébé. Les plus grosses sont peintes au spray en plaque avec une peinture a l’huile rigoureusement testée suivant les normes Européennes des jouets puis assemblées. La marque challenge en permanence ses fabricants pour limiter l’impact écologique des jouets. Leur objectif d’ici 2021 est d’éliminer les derniers petits éléments en plastique pour des jouets 100 % bois. Mais cela nécessite de trouver une usine qui sache travailler les toutes petites pièces en bois… des artistes.

Des jouets sympas faits par des gens sympas

Et pour faire tourner tout cet univers, Steven le fils de Georges a repris la maison. Des designers qui se comptent sur les doigts d’une main. En tout seulement une quinzaine de personnes dans la banlieue de Londres. Soyez patients avec eux ils viennent de déménager, ils enchaînent les voyages pour faire le tour des salons du monde entier et les aller-retour en Indonésie pour surveiller de près les usines… On n’a pas rencontré Steven malheureusement, mais on a beaucoup aimé discuter avec Marie son épouse chargée du développement des nouveaux produits. Bref des jouets sympas faits par des gens sympas… on aime !

Petit témoignage personnel : moi qui fabrique les jouets de mes filles, je vous avoue que j’ai souvent craqué pour Le Toy Van. Tous les petits accessoires de leurs cuisines et de leur marchande de fruits et légumes sont issus de la gamme Honeybake que j’affectionne particulièrement. Les nouveautés 2020 me font déjà de l’oeil… c’est le problème de travailler dans les jouets  !

Un seul regret : la disparition de la petite machine à laver le linge … trop polémique apparemment … qui m’a contrainte à combler le manque et à fabriquer une pièce assortie la cuisine de mes filles … Vous ne lavez pas votre linge vous ? D’un mal naît un bien ! Au travail maman !

Et si l’on ne retenait qu’un jouet : l’iconique double deck. Pour fredonner tous les jours The wheels of the bus go round and round

Le Toy van bus

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *